EDF-Nouvelle procédure judiciaire du CCE sur Hinkley Point

lundi 25 juillet 2016 16h34
 

PARIS, 25 juillet (Reuters) - Le comité central d'entreprise (CCE) d'EDF a engagé une procédure afin d'empêcher l'examen du projet Hinkley Point par le conseil d'administration du groupe mais la justice ne se prononcera qu'après la décision de l'électricien public sur ce dossier, a indiqué lundi Jean-Luc Magnaval, le secrétaire du CCE.

EDF a convoqué son conseil d'administration pour le jeudi 28 juillet en vue d'une décision finale d'investissement dans le projet controversé de construction de deux réacteurs nucléaires EPR en Angleterre pour 18 milliards de livres (21,5 milliards d'euros environ).

Le CCE a déposé sa demande en référé auprès du tribunal de grande instance de Paris et une audience a été fixée au 2 août, a indiqué à Reuters Jean-Luc Magnaval.

L'instance représentative du personnel avait déjà engagé un référé afin d'obtenir des documents qu'elle juge nécessaires pour rendre son avis sur le projet, avec une audience prévue le 22 septembre.

"Si la décision est prise (jeudi), on nous prive de notre droit au juge, donc on demande la suspension de la décision", a indiqué le secrétaire du CCE.

EDF, qui a pour sa part clos début juillet la consultation de son CCE, n'a pas souhaité commenter ces informations.

Les syndicats CGT, CFE-CGC et FO avaient demandé mercredi à François Hollande d'intervenir pour empêcher "tout passage en force" sur le projet Hinkley Point, qu'ils estiment potentiellement dangereux pour l'équilibre financier de l'entreprise. (Benjamin Mallet, édité par Jean-Michel Bélot)