GM revoit ses investissements en Inde

dimanche 24 juillet 2016 19h05
 

NEW DELHI, 24 juillet (Reuters) - General Motors réexamine sa stratégie en Inde et a mis en veilleuse son projet de lancement d'une nouvelle plate-forme dans le pays, selon des responsables du groupe.

Les ventes du constructeur américain ont chuté de près de 40% en Inde sur l'exercice clos en mars et sa part de marché y est maintenant inférieure à 1% dans les voitures de tourisme.

En 2015, GM avait annoncé son intention d'investir un milliard de dollars (910 millions d'euros) dans ses opérations en Inde pour y accroître ses positions et en faire une base de départ pour ses exportations dans la région.

"Le milliard de dollars promis était basé sur un certain portefeuille de produits", a déclaré à Reuters Jack Uppal, vice-président de GM India en charge du marketing. "Si le programme évolue en matière de produits, les investissements requis pourraient aussi évoluer."

Le plan d'investissement de l'an dernier prévoyait, entre autres, le lancement d'un monospace appelé Spin et d'une nouvelle plate-forme modulaire pour l'assemblage de voitures à bas coûts destinées aux marchés émergents.

"Nous avons engagé un réexamen de nos programmes de développement en Inde", a confirmé Swati Bhattacharya, la porte-parole de GM India, dans un courriel.

Le géant américain n'est pas le seul constructeur automobile étranger à se casser les dents sur un marché indien censé devenir le troisième du monde d'ici 2020. Volkswagen , Nissan et d'autres ont également tenté sans succès de pénétrer ce marché dominé par les constructeurs locaux et le sud-coréen Hyundai Motor.

Au lieu du Spin, GM promet de lancer prochainement un SUV compact en Inde, a dit Jack Uppal.

Le constructeur a engagé une réorganisation plus générale de sa stratégie et de ses opérations en Asie. Il a décidé l'an dernier de fermer une importante usine d'assemblage en Indonésie et d'arrêter la production en Thaïlande de sa Chevrolet Sonic, pour déjà mettre l'accent sur la production de SUV et de pick-ups.

GM a par ailleurs annoncé la semaine dernière la fin d'un partenariat dans les pick-ups en Asie avec le constructeur japonais Isuzu Motor. (Aditi Shah, Véronique Tison pour le service français)