Washington bloque les fusions dans l'assurance santé

jeudi 21 juillet 2016 18h55
 

21 juillet (Reuters) - Le département américain de la Justice a engagé jeudi une procédure visant à empêcher le rachat de l'assureur santé Cigna par Anthem et celui de son concurrent Humana par Aetna.

Les deux projets de fusion, annoncés à quelques semaines d'intervalle il y a un an, inquiétaient les autorités de la concurrence dans la mesure où elles auraient ramené le nombre d'assureurs santé de portée nationale à trois au lieu de cinq actuellement, rendant plus aisées des hausses de prix dans le secteur de la santé.

"Nous n'hésiterons pas à intervenir. Les cas compliqués ne nous rebutent pas", a déclaré Loretta Lynch, la ministre de la Santé, en annonçant personnellement la décision devant la presse. "Nous protégerons les intérêts du peuple américain."

"Nous n'avons aucun doute quant au fait que ces fusions auraient réduit la concurrence par rapport à ce qu'elle est aujourd'hui", a dit de son côté le responsable du DoJ qui a supervisé l'examen, William Baer.

Aetna et Anthem avaient proposé des cessions d'actifs pour obtenir le feu vert des autorités mais cela n'aurait pas réglé le problème, a-t-il ajouté.

Wall Street avait largement anticipé la décision et les cours de Bourse des différents protagonistes progressaient jeudi.

Aetna et Humana ont fait part de leur détermination à "défendre vigoureusement" leur projet de fusion, d'un montant de 33 milliards de dollars (30 milliards d'euros). Cigna, qui avait accepté d'être racheté pour 45 milliards de dollars par Anthem, a dit pour sa part évaluer ses options.

Huit Etats et le district de Colombie se sont joints à la plainte du DoJ contre Anthem et Cigna et huit Etats, plus DC, se sont associés à celle contre Aetna et Humana.

Humana a relevé jeudi ses prévisions de résultats pour 2016 en notant que ses activités principales, liées aux programmes de santé fédéraux, réalisaient des performances meilleures qu'attendu.   Suite...