Draghi-Il est trop tôt pour évaluer l'impact du Brexit

jeudi 21 juillet 2016 15h08
 

FRANCFORT, 21 juillet (Reuters) - Le président de la Banque centrale européenne (BCE), Mario Draghi, a déclaré jeudi qu'il était trop tôt pour évaluer l'impact sur l'économie de la zone euro du vote des Britanniques en faveur de la sortie de leur pays de l'Union européenne.

S'exprimant après la décision de la BCE de laisser inchangés ses taux d'intérêt et son programme d'achats d'obligations sur les marchés, Mario Draghi a dit que les politiques monétaires accommodantes des banques centrales et leur engagement à fournir des liquidités aux marchés en cas de besoin avaient contribué à "contenir la tension du marché" après le référendum du 23 juin.

"A la suite du référendum au Royaume-Uni sur l'appartenance à l'Union européenne, nous estimons que les marchés financiers de la zone euro ont surmonté le vif regain d'incertitude et de volatilité avec une résilience encourageante", a-t-il dit en conférence de presse.

De nombreux économistes et le Fonds monétaire international (FMI) ont abaissé leurs prévisions de croissance pour la zone euro après le scrutin britannique, venu s'ajouter aux inquiétudes sur la solidité de la reprise.

Mario Draghi a déclaré le mois dernier que le vote pour le Brexit pourrait amputer la croissance de la zone euro de 0,3 à 0,5 point de pourcentage au total sur les trois ans à venir, a rapporté un responsable de l'UE.

(Bureau de Francfort; Marc Angrand pour le service français, édité par Véronique Tison)