Swatch prévoit une reprise au S2 après la chute de son bénéfice au S1

jeudi 21 juillet 2016 07h51
 

ZURICH, 21 juillet (Reuters) - Swatch Group a dit jeudi qu'il prévoyait une reprise au second semestre à la suite d'une chute de 52% de son bénéfice net au premier semestre, à 263 millions de francs suisses (242 millions d'euros), un tassement des ventes et l'absence de réductions de coûts ayant grevé le bilan du leader mondial de l'horlogerie.

"Swatch Group prévoit une nette croissance en monnaies locales au second semestre, par rapport à un second semestre 2015 plus faible, et donc un résultat annuel plus proche ou équivalent à celui de l'année précédente", dit-il dans un communiqué.

Swatch avait annoncé la semaine dernière que son bénéfice semestriel serait en baisse de 50% à 60% en raison de la faiblesse des ventes sur les marchés clés que sont Hong Kong et l'Europe, des déclarations que la Bourse avait lourdement sanctionnées.

Le groupe suisse a dit jeudi que le chiffre d'affaires net avait diminué de 12,5% au premier semestre à 3,72 milliards de francs à taux de change constant. Mais il décèle également des signes d'amélioration de la situation et souligne que ses marques et son réseau lui assureront le succès.

"Durant les trois premières semaines de juillet, comparé à l'année dernière, une très bonne croissance a été réalisée en Chine continentale, notamment par les marques de Prestige et Luxe Breguet, Blancpain, Glashütte Original, Omega et Longines", observe-t-il.

Swatch prévoit également une évolution positive en Asie du Sud-Est et dans certains pays d'Europe, comme l'Italie, l'Espagne et le Royaume-Uni, alors qu'au contraire la situation risque de demeurer difficile en France et en Belgique.

"La normalisation du tourisme dans certaines régions d'Europe ainsi que la poursuite d'une évolution positive en Chine constitueront des facteurs de croissance déterminants dans les mois à venir", poursuit-il.

"Toutefois, les détaillants tiers à Hong Kong restent très préoccupés, ce qui reporte encore les réassortiments. L'Amérique du Nord ainsi que le Japon devraient enregistrer une croissance en monnaies locales".

(John Revill, Wilfrid Exbrayat pour le service français)