Portugal-Hollande veut une décision rapide de la CE, contre une sanction

mardi 19 juillet 2016 17h46
 

LISBONNE, 19 juillet (Reuters) - François Hollande a demandé mardi à la Commission européenne de rendre rapidement sa décision concernant la procédure de déficit excessif à l'encontre du Portugal et s'est dit contre une éventuelle sanction.

"La France veut que la Commission européenne puisse prendre très vite sa décision parce qu'on ne peut pas demander au Portugal plus qu'il n'a déjà fait", a dit le président français lors d'une déclaration au côté du Premier ministre portugais, Antonio Costa, à Lisbonne.

"On ne peut pas infliger une sanction à un pays qui a travaillé, travaillé non seulement pour redresser ses comptes, améliorer sa compétitivité mais travaillé pour la cohésion de la zone euro", a-t-il ajouté.

Le commissaire européen aux Affaires économiques et financières, Pierre Moscovici, a déclaré la semaine dernière : "Je souhaite que nous soyons capables d'aller vers des sanctions zéro dès lors que l'Espagne et le Portugal nous donnent des bonnes garanties".

François Hollande doit travailler avec les dirigeants portugais et irlandais, mardi à Lisbonne et jeudi à Dublin, sur les réformes qui doivent être examinées par les Européens en septembre, notamment dans les domaines de la sécurité.

Avec la relance de l'économie, l'investissement et la jeunesse, la protection des Européens a été affirmée comme priorité pour l'Europe après le vote des Britanniques en faveur de la sortie du Royaume-Uni de l'Union le 23 juin. (Jean-Baptiste Vey, édité par Yves Clarisse)