LEAD 2-France-Le livret A reste à 0,75% malgré l'inflation basse

mardi 19 juillet 2016 18h46
 

(Actualisé avec la réaction de la Fédération bancaire française)

PARIS, 19 juillet (Reuters) - Le gouvernement a décidé mardi de maintenir à 0,75% la rémunération du Livret A, suivant en cela une recommandation du gouverneur de la Banque de France, en dépit de la faible inflation qui aurait dû le conduire à l'abaisser.

Il a choisi cependant, suivant là aussi l'avis consultatif de François Villeroy de Galhau, de diminuer à nouveau le taux des plans d'épargne logement, comme il l'avait déjà fait en début d'année, le fixant à 1,0% (contre 1,5% auparavant) pour ceux qui seront ouverts à compter du 1er août.

Dans un communiqué, le ministère des Finances a dit d'autre part accueillir "positivement" deux autres propositions du gouverneur de la Banque de France, à savoir un maintien du taux du livret A à 0,75% lors de sa prochaine révision, en février 2017, juste avant l'élection présidentielle, et un nouveau changement de la formule de son calcul.

En l'état actuel, cette formule, qui tient compte du niveau de l'inflation et des taux du marché monétaire, aurait conduit à l'abaisser à 0,50%, un nouveau plus bas historique pour ce produit d'épargne populaire.

Dans sa recommandation au gouvernement, François Villeroy de Galhau invoque, comme il l'avait déjà fait en début d'année, les perspectives d'une légère augmentation de l'inflation en 2016, pour justifier une dérogation à l'application de la formule de calcul en vigueur pour le livret A au 1er août mais aussi au 1er février prochains.

L'inflation hors tabac est tombée à +0,2% sur les douze mois à fin juin en France et le gouvernement table sur une remontée à 1,0% en 2017.

Les taux du marché monétaire, l'autre composante de la formule de calcul, évoluent actuellement en zone négative en raison de la politique monétaire très accommodante de la Banque centrale européenne.

  Suite...