Banques italiennes-Pas de risque de contagion en France-Villeroy

jeudi 28 juillet 2016 14h41
 

PARIS, 28 juillet (Reuters) - Le gouverneur de la Banque de France François Villeroy de Galhau ne voit pas de risque de contagion des difficultés des banques italiennes aux établissements français, selon des propos tenus auprès de l'hebdomadaire allemand WirtschaftsWoche à paraître vendredi.

Les banques italiennes ploient sous une montagne de créances douteuses, nourrissant un sentiment croissant d'instabilité et des craintes sur une éventuelle contagion au secteur bancaire européen.

"Le système bancaire français est extrêmement solide. Je n'ai aucune inquiétude", a déclaré François Villeroy de Galhau à WirtschaftsWoche, qui a publié cet entretien jeudi sur son site internet.

De très grands progrès ont été réalisés sur la solidité du système bancaire de la zone euro depuis la crise financière de 2008, souligne-t-il, en précisant que les problèmes de créances douteuses ne concernent que "certaines banques italiennes, pas (...) l'ensemble du système bancaire italien".

François Villeroy de Galhau, également membre du conseil des gouverneurs de la Banque centrale européenne (BCE), plaide ainsi pour une "solution rapide et coopérative" de cette question.

Ces propos du gouverneur de la banque centrale française paraissent à la veille de la publication par l'Autorité bancaire européenne (ABE) des résultats des "stress tests", l'examen de 2016 sur la capacité de 51 établissements de l'UE à résister à une récession économique. (Myriam Rivet, édité par Yann Le Guernigou)