LEAD 1-L'offre chinoise sur Opera Software échoue, le titre chute

lundi 18 juillet 2016 12h31
 

(Actualisé avec explications de Kunlun, cours de Bourse)

OSLO/PEKIN, 18 juillet (Reuters) - Le groupe internet norvégien Opera Software chute de près de 15% lundi à la Bourse d'Oslo après l'annonce de l'échec d'une OPA amicale de quelque 1,1 milliard d'euros d'un consortium chinois.

Opera, éditeur du navigateur internet du même nom et spécialiste de la publicité en ligne, a annoncé que l'accord avait été amendé et qu'il ne céderait finalement que l'équivalent de 600 millions de dollars (543 millions d'euros) au consortium chinois comprenant le spécialiste de la recherche et de la cybersécurité Qihoo 360 Technology et le distributeur de jeux vidéo Beijing Kunlun Tech.

Le groupe norvégien n'a pas précisé pour quel motif l'OPA annoncée en février avait échoué, mais il avait averti la semaine dernière que des autorisations réglementaires se faisaient toujours attendre.

L'offre expirait vendredi, qui était également la date butoir pour l'avis du Comité des investissements étrangers aux Etats-Unis.

Selon une porte-parole de Kunlun, l'opération a buté sur des inquiétudes des autorités américaines concernant le respect de la vie privée.

"D'après ce que l'on sait, ce sont les autres services d'Opera qui ont posé problème (...). Ces questions de respect de la vie privée auraient fait l'objet d'un examen extrêmement rigoureux du gouvernement américain (...) et cela aurait retardé le processus d'acquisition de six mois à un an", a-t-elle expliqué dans un courriel.

"Nous avons donc opté pour une meilleure méthode et choisi de nous concentrer sur les actifs essentiels d'Opera, à savoir ses activités grand public. Cela accélère grandement le processus d'acquisition."

En substance, les actifs cédés par Opera sont son navigateur tant pour les téléphones mobiles que les ordinateurs, certaines applications et licences ainsi que sa participation dans sa coentreprise chinoise nHorizon.   Suite...