Hapag-Lloyd scelle son union avec UASC, avertit sur ses profits

lundi 18 juillet 2016 12h14
 

FRANCFORT, 18 juillet (Reuters) - Le transporteur maritime allemand Hapag-Lloyd a scellé lundi son projet de mariage avec United Arab Shipping Company (UASC) mais averti en attendant sur ses résultats, ce qui fait chuter son cours de Bourse.

Le groupe a dit anticiper pour cette année une baisse de son bénéfice d'exploitation en raison des tarifs de fret inférieurs à ses prévisions.

Hapag-Lloyd compte finaliser avant la fin 2016 sa fusion avec UASC, qui donnera naissance au numéro cinq mondial du transport maritime. Le nouveau groupe, qui restera basé à Hambourg et coté à la Bourse de Francfort, disposera d'une flotte de 237 navires et réalisera un chiffre d'affaires de l'ordre de 12 milliards de dollars (10,8 milliards d'euros), a-t-il précisé.

Le chilien CSAV, la ville de Hambourg et Kühne Maritime en resteront les actionnaires de contrôle tandis que les actionnaires majoritaires d'UASC, Qatar Holding et le Fonds publics saoudien PIF détiendront respectivement 14% et 10%.

Le nouveau groupe participera à partir de l'an prochain à une nouvelle alliance dans le transport maritime dont la création avait été annoncée en mai.

L'action Hapag-Lloyd chute de 8,60% à 17,17 euros vers 10h10 GMT à la Bourse de Francfort. (Vera Eckert et Maria Sheahan, Véronique Tison pour le service françai))