L'offre chinoise sur Opera Software échoue, le titre chute

lundi 18 juillet 2016 11h10
 

18 juillet (Reuters) - Le groupe internet norvégien Opera Software chute de près de 15% lundi à la Bourse d'Oslo après l'annonce de l'échec d'une OPA amicale de quelque 1,1 milliard d'euros d'un consortium chinois.

Opera, éditeur du navigateur internet du même nom et spécialiste de la publicité en ligne, n'a pas précisé pour quel motif l'OPA annoncée en février avait échoué, mais il avait averti la semaine dernière que des autorisations réglementaires se faisaient toujours attendre.

L'offre expirait vendredi, qui était également la date butoir pour l'avis du Comité des investissements étrangers aux Etats-Unis.

Le consortium chinois, qui comprend le spécialiste de la recherche et de la cybersécurité Qihoo 360 Technology et le distributeur de jeux vidéo Beijing Kunlun Tech , se contentera à la place de reprendre certaines activités d'Opera pour l'équivalent de 600 millions de dollars, a fait savoir la firme norvégienne.

En substance, les actifs cédés sont le navigateur d'Opera, tant pour les téléphones mobiles que les ordinateurs, certaines applications et licences ainsi que la participation d'Opera dans sa coentreprise chinoise nHorizon.

Le consortium renonce en revanche à acquérir les activités d'Opera dans la publicité et le marketing, ses opérations de télévision et ses applications de jeux.

L'accord amendé a été entériné par le conseil d'administration et sa finalisation est prévue vers la fin du troisième trimestre, a ajouté le groupe norvégien.

L'action Opera chute de 13,75% à 51,75 couronnes vers 9h00 GMT après ces annonces, retombant à ses niveaux d'avant l'annonce de l'OPA il y a sept mois. (Marta Rzadkowska avec Gwladys Fouche à Oslo, Véronique Tison pour le service français)