LEAD 1-Le bénéfice de Citigroup chute moins que prévu

vendredi 15 juillet 2016 17h24
 

(Actualisé tout du long)

NEW YORK, 15 juillet (Reuters) - Citigroup a annoncé vendredi une contraction de 14% de son bénéfice au deuxième trimestre, ce qui est nettement moins que la chute de 25% évoquée début juin par son directeur général, Michael Corbat, le rebond de ses activités de trading ayant partiellement compensé les effets de la faiblesse persistante des taux d'intérêt.

Comme toutes ses concurrentes, la quatrième banque américaine par les actifs a constaté un pic dans les volumes de transactions après le vote britannique en faveur d'une sortie de l'Union européenne le 23 juin.

Citigroup, qui réalise plus de la moitié de son chiffre d'affaires en dehors des Etats-Unis, a réalisé un bénéfice net ajusté de 4,0 milliards de dollars (3,62 milliards d'euros) sur la période avril-juin contre 4,65 milliards un an plus tôt.

Le bénéfice par action a reculé à 1,24 dollar contre 1,45 dollar il y a un an mais il est supérieur à l'estimation moyenne des analystes qui l'attendaient à 1,10 dollar, selon Thomson Reuters I/B/E/S.

L'action Citigroup perdait 0,9% à 44,05 dollars vers 15h20 GMT, alors que l'indice sectoriel des banques à Wall Street cédait 0,40% dans le même temps.

Comme la plupart de leurs homologues à travers le monde, les banques américaines souffrent de la faiblesse des taux d'intérêt, qui limite les revenus tirés du crédit.

La marge nette d'intérêt de Citigroup, une mesure essentielle de la rentabilité du crédit, a reculé à 2,86% contre 2,95% un an plus tôt.

Contrairement à sa concurrente Wells Fargo, Citigroup a vu ses provisions pour créances douteuses se contracter au deuxième trimestre.   Suite...