Lockhart (Fed) pour une approche "prudente et patiente" des taux

jeudi 14 juillet 2016 18h42
 

VICTOR, Idaho, 14 juillet (Reuters) - La Réserve fédérale doit rester "prudente et patiente" en matière de relèvement des taux d'intérêt en attendant d'y voir plus clair sur les retombées du vote des Britanniques pour la sortie de leur pays de l'Union européenne, a déclaré jeudi le président de la Fed d'Atlanta, Dennis Lockhart.

Il rejoint ainsi le camp des responsables de la politique monétaire américaine qui semblent disposés à attendre encore avant de relever une nouvelle fois les taux.

Dans son discours, prononcé lors d'une conférence économique dans l'Idaho, Dennis Lockhart a dit qu'il était clair à ses yeux que la décision du Royaume-Uni de quitter l'UE ne constituait pas un événement d'importance systémique pour l'économie mondiale comparable à la faillite de Lehman Brothers en 2008.

Mais il a noté que pour un tiers des entreprises interrogées par ses services après le référendum britannique du 23 juin, celui-ci a "rendu leurs perspectives de chiffre d'affaires plus incertaines".

"Elles ont indiqué qu'elles seraient plus prudentes en matière de décisions de recrutement et d'investissement en raison du Brexit", a-t-il ajouté.

L'impact immédiat du Brexit sur les Etats-Unis est sans doute limité, a-t-il dit mais "les conséquences du Brexit pourraient s'étaler sur plusieurs années et l'incertitude qui en découle pourrait constituer un vent contraire pour l'économie".

"Je ne crois pas que (le Federal Open Market Committee) soit à la traîne en matière de taux. Pour cette raison, une approche prudente et patiente en matière de politique monétaire à court terme me convient", a dit Dennis Lockhart.

"Parfois, il faut simplement prendre son temps et laisser la situation s'éclaircir", a-t-il ajouté.

Il n'a pas précisé combien de temps il faudrait selon lui pour y voir plus clair mais son discours dénote un changement de ton net: en début d'année, le président de la Fed d'Atlanta figurait en effet parmi les responsables de la Fed qui anticipaient quatre relèvements de taux cette année.

La prévision médiane de la Fed est revenue depuis à deux hausses de taux et de nombreux investisseurs estiment que la banque centrale devra se contenter d'une seule hausse, voire attendre 2017 pour relever de nouveau le taux des "fed funds".

(Howard Schneider; Marc Angrand pour le service français)