Kaplan (Fed) pour une approche "prudente" des taux

mercredi 13 juillet 2016 18h16
 

HOUSTON, Texas, 13 juillet (Reuters) - L'évolution défavorable du contexte global contrecarre les efforts entrepris par la Réserve fédérale pour soutenir l'économie américaine, a déclaré mercredi Robert Kaplan, le président de la Fed de Dallas, prônant une approche "lente, graduelle, prudente" en matière de relèvement des taux d'intérêt.

Il a ajouté, dans un discours prononcé à Dallas, que la Fed était obligée d'adopter en matière de politique monétaire une attitude plus prudente aujourd'hui qu'il y a cinq ou six ans en raison du ralentissement de l'économie chinoise, de l'impact possible du Brexit et d'autres risques internationaux.

Il a estimé que les taux bas avaient permis à l'économie américaine d'enregistrer de "bons progrès" vers l'objectif de plein emploi fixé à la Fed et contribué à la remontée de l'inflation vers 2%.

Mais sans réformes structurelles ou d'autres initiatives extérieures à la politique monétaire, a-t-il dit, l'économie américaine semble vouée à une période de faible croissance qui freinerait la réalisation des objectifs d'emploi et d'inflation.

Il a également noté que le taux "neutre", c'est à dire le taux d'intérêt auquel l'économie n'est ni stimulée ni freinée, avait diminué ces dix dernières années.

Avec cette baisse, le niveau actuel du taux des fonds fédéraux apporte un soutien limité à l'économie, a poursuivi Robert Kaplan, ajoutant que la politique monétaire actuelle n'était pas "sauvagement" accommodante.

"Le caractère accommodant doit être retiré de manière lente et patiente", a-t-il dit à la presse après son discours.

(Terry Wade et Ann Saphir; Marc Angrand pour le service français, édité par Véronique Tison)