BREF-SALON-Toute perte sur l'A380 n'aurait pas de gros impact sur Airbus-Brégier

mercredi 13 juillet 2016 19h01
 

13 juillet (Reuters) - Fabrice Brégier, PDG de la filiale Airbus d'Airbus Group, a déclaré jeudi au salon aéronautique de Farnborough:

* qu'il pourrait ne pas atteindre l'équilibre sur l'A380 à douze livraisons par an, mais qu'il peut réduire les coûts fixes en réorganisant les équipes

* qu'un bénéfice ou une perte sur l'A380 à douze avions par an n'aurait pas un impact significatif sur Airbus

* qu'il a décidé de geler la version neo de l'A380 pendant plusieurs années, qu'il n'en n'attend pas de commandes supplémentaires pour le moment

* qu'il pourrait être en mesure de relever la production de l'A380 à nouveau dans le futur sur fond d'augmentation de la congestion aéroportuaire

* qu'Airbus s'attend a obtenir prochainement des Etats-Unis les licences à l'exportation requises pour vendre des appareils en Iran

* que la vaste majorité des sous-traitants prend des mesures appropriées pour gérer les augmentations de production

* que Zodiac Aerospace est bien positionné sur les sièges de classe business pour l'A350, pas sur les toilettes

* qu'il espère que Bombarder ne pratiquera plus du "dumping" pour remporter des commandes Pour plus de détails, cliquez sur (Tim Hepher, Gilles Guillaume pour le service français)