Electrique-PSA teste la technologie de range-extender d'Aquarius

mercredi 13 juillet 2016 16h18
 

par Tova Cohen et Laurence Frost

TEL AVIV/PARIS, 13 juillet (Reuters) - PSA s'apprête à tester des voitures électriques embarquant un générateur de recharge d'un type original, ont indiqué à Reuters des sources du secteur, le constructeur automobile français recherchant une solution grand public pour tenter de rattraper ses concurrents Toyota ou Renault-Nissan .

Selon les défenseurs de la technologie dite du "range extender" - ou prolongateur d'autonomie - pour laquelle la Chevrolet Volt de General Motors fut pionnière en 2011, les ventes de ce dispositif sont appelées à croître car les générateurs essence perdront en poids et gagneront en rendement.

Ainsi équipées, les voitures électriques pourraient embarquer des batteries de plus petite taille, alors que leur poids et leur prix restent aujourd'hui des freins importants au développement de ce type de véhicule.

Aquarius Engines, une start-up israélienne, a indiqué qu'un grand constructeur européen, qu'il n'a pas nommé, avait accepté de financer la poursuite du développement et les tests sur route de son générateur à piston unique. PSA a confirmé son implication dans le projet.

"Nous sommes en train d'évaluer la technologie", a déclaré le directeur de la Recherche & Développement du groupe, Gilles Le Borgne. "Aucune décision n'est prise."

Sous l'impulsion du président du directoire Carlos Tavares, PSA a lancé un tout nouveau programme interne d'électrification de ses modèles - alors qu'il avait jusqu'ici uniquement misé sur l'hybride-diesel et la technologie électrique de Mitsubishi - avec pour ambition de commercialiser onze nouveaux modèles électriques et hybrides-essence d'ici 2021. Il a également exploré une autre voie originale, celle de l'hybridation à air comprimé, mais qui n'a jamais atteint le stade de la production en série.

UNE AUTONOMIE MEILLEUR MARCHÉ   Suite...