CORR-SALON-Airbus Helicopters défend le Super Puma dans un marché déprimé

mercredi 13 juillet 2016 14h38
 

(Dans le 3e paragraphe, prière de lire le H225 et non pas le Super Puma)

* Le Super Puma a un avenir après le crash d'avril en Norvège-PDG

* Cause: conception, production, maintenance ou les trois-PDG

* Pas de reprise dans les hélicoptères pétroliers en 2016 et 2017

par Cyril Altmeyer et Tim Hepher

PARIS, 13 juillet (Reuters) - Le PDG d'Airbus Helicopters a défendu mercredi le Super Puma, à l'origine d'un crash en Norvège fin avril, dans un marché des hélicoptères qui devrait rester déprimé en 2016 et en 2017 malgré la remontée des cours du pétrole au premier semestre.

"Il est évident que le Super Puma aura un avenir", a dit Guillaume Faury à Reuters, répondant à des interrogations qui ont émergé dans l'industrie après l'accident qui a fait 13 morts.

Airbus Helicopters, le numéro un mondial des hélicoptères civils, cherche à déterminer pourquoi cet accident s'est produit, a-t-il ajouté, tout en soulignant qu'il s'agissait du premier accident mortel du H225, le dernier dérivé en date de la famille des Super Puma, très utilisée dans le monde.

"Pour l'instant, nous ne savons pas si c'est la conception, la production, la maintenance ou un mélange des trois et (...) nous devons rechercher la racine du problème pour ensuite le résoudre", a expliqué le patron d'Airbus Helicopters.   Suite...