JPMorgan augmentera le salaire minimum de 18.000 salariés aux USA

mardi 12 juillet 2016 23h53
 

NEW YORK, 12 juillet (Reuters) - JPMorgan Chase & Co , la première banque américaine, a annoncé mardi son intention d'augmenter le salaire minimum de 18.000 de ses salariés aux Etats-Unis sur trois ans, une décision qui intervient après des pressions politiques et l'augmentation par plusieurs Etats américains des salaires planchers légaux.

La première banque américaine portera ainsi son salaire minimum, actuellement fixé à 10,15 dollars (9,18 euros) de l'heure, entre 12 et 16,50 dollars de l'heure selon les endroits et la situation des marchés locaux, a précisé son directeur général, Jamie Dimon, dans une tribune publiée par le New York Times.

"Il est vrai que trop de gens n'ont pas l'opportunité d'aller de l'avant", a écrit Jamie Dimon, dont la rémunération a atteint 27 millions de dollars en 2015. "Nous devons trouver les moyens de les aider à monter sur l'échelle économique".

L'écart croissant entre les salaires les plus bas et les rémunérations des hauts dirigeants est devenu un sujet de débat politique aux Etats-Unis. La semaine dernière, le Parti démocrate a ainsi intégré dans son programme 2016 un relèvement du salaire minimum national, actuellement fixé à 7,25 dollars de l'heure.

Un mouvement dénommé "Fight for $15" (Luttez pour 15 dollars) revendique une hausse du salaire plancher fédéral à 15 dollars de l'heure, ce que l'Etat de Californie s'est engagé à faire d'ici 2023. L'Etat de New York a lui aussi promis de porter son salaire minimum à 15 dollars de l'heure dans la ville de New York et dans sa banlieue.

Chez JPMorgan, les salariés concernés, parmi lesquels figurent de nombreux guichetiers et conseillers clientèle, bénéficient déjà d'avantages sociaux tels qu'une assurance santé représentant un total de 11.000 dollars par an, a précisé Jamie Dimon.

(David Henry; Marc Angrand pour le service français)