Un constructeur chinois veut lancer une voiture électrique autonome en 2020

mardi 12 juillet 2016 10h21
 

par Jake Spring

PEKIN, 12 juillet (Reuters) - Un nouveau constructeur automobile soutenu par le géant chinois d'internet Tencent s'est fixé pour objectif de lancer avant 2020 une voiture électrique autonome, a déclaré mardi son directeur général, Carsten Breitfeld, à Reuters.

Future Mobility, également appuyé par le taïwanais Hon Hai Precision Industries (Foxconn), fait partie de ces nombreuses entreprises soutenues par des investisseurs chinois qui visent à concurrencer l'américain Tesla alors que les ventes de voitures "vertes" décollent en Chine.

Même s'il compte produire des véhicules haut de gamme comme Tesla, Future Mobility optera pour une stratégie différente de celle du constructeur américain, qui a débuté avec une production limitée et se concentre sur un seul modèle à la fois, a dit Carsten Breitfeld.

"Dès le départ nous définissons la plate-forme, dès le départ nous définissons le processus de production et dès le départ nous pensons à plus d'un modèle, à une gamme de modèles, définie à partir de cette plate-forme", a-t-il déclaré.

Future Mobility est en train de boucler son premier tour de table, auquel participe aussi la chaîne de concessionnaires China Harmony New Energy Auto, a-t-il poursuivi, en refusant de fournir des montants ou de désigner d'autres investisseurs avec lesquels des discussions sont engagées.

Future Mobility n'est pas le premier jeune constructeur à effectuer des annonces spectaculaires. Atieva, lui aussi soutenu par des investisseurs chinois, compte lancer une voiture électrique d'ici 2018 tandis que LeEco assure que ses véhicules électriques intelligents seront à terme gratuits et lui rapporteront de l'argent via les contenus proposés à l'intérieur de la voiture et d'autres services.

Tesla lui-même s'est fixé pour objectif de produire 500.000 voitures par an d'ici 2018.

Future Mobility se distingue néanmoins par ses dirigeants, venus de géants du secteur automobile et des nouvelles technologies.

Carsten Breitfeld a dirigé la division de voitures électriques de BMW et a emmené avec lui ses principaux collaborateurs dans sa nouvelle entreprise. D'autres dirigeants viennent de Tesla, de Google et de Daimler. (Bertrand Boucey pour le service français, édité par Véronique Tison)