** LE POINT SUR LES MARCHÉS avant l'ouverture en Europe **

mardi 12 juillet 2016 07h54
 

PARIS, 12 juillet (Reuters) - Les principales Bourses européennes devraient
ouvrir sans grand changement mardi, marquant une pause après trois séances de
progression qui ont permis à l'indice européen FTSEurofirst 300 de
terminer lundi à un plus haut de clôture depuis l'annonce de la victoire du
Brexit au référendum britannique du 23 juin.
    D'après les premières indications disponibles, le CAC 40 parisien 
sera stable à l'ouverture tandis que le Dax à Francfort et le FTSE à
Londres pourraient perdre 0,1%. 
    La Bourse de Tokyo est orientée en nette hausse à l'approche de la clôture
et continue d'engranger des gains après l'annonce par le Premier ministre
japonais, Shinzo Abe, de nouvelles mesures de relance de l'économie à la suite
de la nette victoire de la coalition au pouvoir aux élections sénatoriales de
dimanche. 
    Wall Street a continué lundi de profiter des bons chiffres de l'emploi aux
Etats-Unis le mois dernier et l'indice Standard & Poor's-500 a atteint de
nouveaux records en séance et en clôture. 
    Au-delà des indicateurs économiques et des mesures de soutien à l'activité,
anticipées ou annoncées, à travers le monde, les marchés actions profitent aussi
de la faiblesse des taux d'intérêt aux Etats-Unis, en Europe comme au Japon, qui
détournent les investisseurs du marché obligataire.
    La perspective d'un nouvel assouplissement monétaire au Japon, certains
évoquant même la fourniture de "monnaie hélicoptère", contribue à raffermir le
dollar face au yen, qui a subi lundi sa perte en pourcentage la plus élevée
depuis près de deux ans face au billet vert.
    La livre sterling poursuit son rebond face au dollar au lendemain de la
désignation de Theresa May au poste de Premier ministre en Grande-Bretagne, ce
qui écarte au moins provisoirement le risque d'une période d'incertitude
politique prolongée après le vote britannique en faveur d'une sortie de l'Union
européenne. 
    La devise britannique pourrait toutefois faiblir à nouveau dans le courant
de la semaine si la Banque d'Angleterre annonce une baisse de taux, comme
certains s'y attendent, pour soutenir l'économie face au Brexit. 
    L'euro est aussi en légère hausse face au dollar.
    La faiblesse des taux d'intérêt dans les économies développées et les
craintes liées au Brexit attirent les investisseurs vers les marchés émergents,
dont l'indice MSCI évolue 1,4% au-dessus de son niveau d'avant le
référendum britannique et surperforme légèrement le marché actions américain.
    Toujours confronté à un excédent d'offre, le pétrole ne profite pas du
regain d'appétit pour le risque et reste aux alentours de ses plus bas de deux
mois touchés lundi, avec un Brent de la mer du Nord un peu au-dessus de
46 dollars le baril.
       
 
 PRINCIPAUX INDICATEURS ÉCONOMIQUES À L'AGENDA DU MARDI 12 JUILLET:
 PAYS    GMT    INDICATEUR                     PÉRIODE     CONSENSUS     PRÉCÉDENT
 DE      06h00  Inflation annuelle             juin        0,3%          0,3%
                (définitif)                                              
 US      14h00  Stocks de gros                 mai         +0,2%         +0,6%
                Ventes en gros                 mai         +0,4%         +1,0%
   
    VALEURS À SUIVRE
    * UNICREDIT a annoncé lundi qu'elle allait lancer une revue
stratégique de ses activités qui pourrait déboucher sur des cessions d'actifs,
une annonce qui intervient moins de 15 jours après la nomination à la tête de la
première banque d'Italie par le total de bilan du Français Jean-Pierre
Mustier. La banque italienne a annoncé mardi avoir placé 10% de son
site de courtage en ligne FinecoBank, engrangeant 328 millions d'euros. 
    * PSA a fait état d'un léger repli de ses ventes mondiales au
premier semestre, la performance solide du groupe en Europe, où il prévoit un
effet négatif post-Brexit sur le marché en deuxième partie d'année, étant
occultée par une chute des ventes en Chine.    
    * DAIMLER a observé au deuxième trimestre une hausse du bénéfice
d'exploitation grâce à la progression des résultats dans les pôles camionnettes
et autocars et le conglomérat industriel de Stuttgart a confirmé sa prévision
d'une légère croissance du bénéfice d'exploitation ajusté annuel. 
        
    * Tableau des principaux marchés mondiaux : 
    

 (Bertrand Boucey, avec Hideyuki Sano à Tokyo, édité par Véronique Tison)