Toulouse veut devenir le centre mondial de l'Internet des objets

lundi 11 juillet 2016 18h29
 

* Un vaste campus connecté sur huit hectares d'ici 2018

* Sigfox, leader mondial de la connectivité des objets, en est

* L'ambition est de créer une "Silicon Valley à la française"

par Julie Rimbert

TOULOUSE, 11 juillet (Reuters) - Le regroupement de sociétés innovantes IoT Valley, basé à Labège, au sud de Toulouse, entend devenir un centre mondial de l'internet des objets en installant les forces vives de ce secteur en croissance sur un vaste campus connecté d'ici 2018.

L'ambition de ce site de huit hectares dédié aux objets connectés s'appuie principalement sur le rayonnement de l'entreprise Sigfox, leader mondial de la connectivité des objets, qui a étendu son réseau dans 21 pays.

Fondée en 2009 par six entrepreneurs, l'IoT Valley compte aujourd'hui 30 entreprises membres et plus de 300 collaborateurs. Les perspectives de croissance tablent sur une augmentation des effectifs de 60% d'ici la fin 2016.

Echanges, mutualisation des ressources et des compétences, laboratoire électronique, coaching sur la levée de fonds, mise en réseau des starts-ups avec des mentors ou de grands groupes comme la SNCF qui a installé un bureau au sein de ce regroupement de sociétés, l'IoT Valley veut fédérer les synergies et les moyens pour favoriser l'émergence de talents.

"Notre ambition est de créer une Silicon Valley à la française en regroupant sur un même site des start-ups innovantes, des industriels ou des clients intéressés par ces technologies", souligne Hervé Schlosser, président du futur Campus IoT valley et de l'entreprise France Pari, spécialisée dans les paris sportifs.   Suite...