Pas de crise aiguë avec les banques italiennes-Dijsselbloem

lundi 11 juillet 2016 14h55
 

BRUXELLES, 11 juillet (Reuters) - Les difficultés des banques italiennes ne constituent pas une crise aiguë et la résolution de leurs problèmes résultera d'un processus progressif plutôt que d'une décision unique, a déclaré lundi Jeroen Dijsselbloem, le président de l'Eurogroupe.

"Oui, il y a des problèmes de créances douteuses au sein des banques italiennes, mais ce n'est pas un problème nouveau", a déclaré Jeroen Dijsselbloem avant de présider une réunion des ministres des Finances de la zone euro.

"Il faudra le traiter progressivement. Il n'y aura pas de grandes solutions. Je ne pense pas que cela soit possible pour ce genre de problème et ce n'est pas une crise aiguë."

Jeroen Dijsselbloem a appelé au respect des règles européennes en matière de sauvetage des banques en difficulté.

Le gouverneur de la Banque d'Italie, Ignazio Visco, a déclaré vendredi que la situation des banques italiennes présentait des risques pour la stabilité financière du pays et qu'un soutien public aux banques, qui n'est pas interdit par le droit communautaire, s'avérait nécessaire. (Robert-Jan Bartunek et Philip Blenkinsop; Bertrand Boucey pour le service français)