RPT-Gestion-Rachats sur les actions malgré le rebond post-Brexit

lundi 11 juillet 2016 07h00
 

(Répétition sans changement d'une dépêche diffusée vendredi)
    * Rachats au plus haut depuis début 2015 sur les actions GB
    * Souscriptions records sur les fonds métaux précieux:
    * bit.ly/29GGYwA
    * Entrées au plus haut sur l'obligataire depuis février 2015

    PARIS, 11 juillet (Reuters) - Les flux de souscriptions sur
les fonds d'investissement collectifs sur la semaine au 6
juillet ne valident pas le rebond des Bourses enregistrées sur
la période après la correction provoquée par le vote britannique
en faveur d'une sortie de l'Union européennes, montre une étude
publiée vendredi par Bank of America Merrill Lynch Global
Research.
    Les fonds dédiés aux actions, toutes zones géographiques
confondues, ont certes enregistré des entrées nettes pour la
première fois en cinq semaines, mais pour un montant limité à
500 millions de dollars (450 millions d'euros) et avec une
poursuite des dégagements sur les fonds dédiés aux actions
européennes et particulièrement aux actions britanniques, selon
l'étude, qui reprend des données d'EPFR Global, société de
recherche spécialisée dans le suivi des flux de souscription des
grandes sociétés de gestion internationales.
    Les fonds actions européennes ont subi une vingt-deuxième
semaine consécutive de rachats pour des montants de 4,4
milliards de dollars.
    Ceux dédiés aux actions britanniques ont enregistré des
sorties nettes sur dix des onze dernières semaines, avec des
retraits nets de 1,1 milliard sur la période, le montant
hebdomadaire le plus élevé depuis janvier 2015, en dépit d'une
série de plus hauts de l'année enregistrés par le FTSE 100
, sur les séances du 30 juin et des 1er et 4 juillet. 
    Les fonds investis en actions américaines ont bénéficié
d'entrées nettes à hauteur de 3,3 milliards de dollars. Ceux
spécialisés sur les actions japonaises n'ont enregistré que 83
millions de flux entrants mais constatent des souscriptions
nettes sur sept des neuf dernières semaines.
    Signe de l'aversion persistante des investisseurs pour le
risque, les fonds obligataires ont enregistré les entrées nettes
les plus élevées sur une semaine depuis février 2015 tandis que
la collecte nette des fonds investis en métaux précieux, l'or
principalement, a inscrit un record à 4,1 milliards de dollars,
au plus haut depuis le début de la collecte des données en 2005.
    Graphiques sur les flux de suscriptions nettes sur les fonds
dédiés aux métaux précieux depuis 2005: bit.ly/29GGYwA
    
    Les fonds monétaires ont quant à eux bénéficié des entrées
nettes les plus élevées en quatre semaines à 14,3 milliards de
dollars. 
    Les fonds obligataires ont bénéficié de 14,4 milliards de
dollars de souscriptions, le montant hebdomadaire le plus élevé
depuis février 2015, la demande des investisseurs pour les
valeurs refuges favorisant tout particulièrement ceux investis
en titres d'Etat (+3,3 milliards d'entrées nettes). 
    La course au rendement a soutenu les souscriptions nettes
sur les fonds de dettes émergentes avec un montant record de 3,4
milliards de dollars sur la période, les fonds en obligations à
haut rendement (+2,8 milliards) et ceux dédiés aux obligations
en catégorie d'investissement (+3,2 milliards). 
    
    Souscriptions(+)/Rachats(-) nets par grandes catégories de
fonds (en milliards de dollars):
 
                        Semaine au 6        2016
                          juillet        
 Actions                    +0,5          -133,92
                                         
 Obligataires               +14,4          +89,49
                                         
 Monétaires                 +14,3          -64,16
                                         
 Matières premières         +4,24          +28,71
                                         
 

 (Marc Joanny, édité par Marc Angrand)