PSA-Cinq syndicats sur six signent le nouveau contrat social

vendredi 8 juillet 2016 15h06
 

PARIS, 8 juillet (Reuters) - PSA a annoncé vendredi que cinq de ses six syndicats avaient signé son nouvel accord de compétitivité, baptisé "Nouvel élan pour la croissance" et qui couvrira la période 2017-2019.

"Ce nouvel accord a pour objectif d'accompagner le déploiement du plan stratégique 'Push to Pass' et ainsi soutenir la croissance du groupe, renforcer sa performance, pour faire gagner l'entreprise dans l'intérêt de ses salariés", a expliqué le constructeur automobile dans un communiqué.

Les syndicats CFE/CGC, CFTC, CFDT, FO et SIA/GSEA ont voté pour le texte en négociation depuis mai, tandis que la CGT a voté contre, au motif que le nouveau plan valide la poursuite des suppressions d'emplois sous forme de départs volontaires et de préretraites.

PSA souligne que les syndicats signataires - un de plus qu'en 2013 où l'accord n'avait pas été signé par la CFDT - représentent 80% des salariés.

Le groupe s'est engagé à maintenir 85% de son ingénierie liée aux innovations technologies en France et sa production annuelle sur le sol français à un million de véhicules en moyenne sur les trois années du plan, mais à condition que le marché européen poursuive sa reprise.

Il prévoit également chaque année 1.000 reconversions internes et l'arrivée de 2.000 jeunes, pour l'essentiel en alternance, dans le cadre d'un contrat de génération où le dispositif de congé senior - dispense d'activité rémunérée pour les fin de carrière - sera reconduit.

PSA s'est également engagé à recruter 1.000 CDI sur la durée de l'accord, à renforcer l'intéressement tout en maîtrisant les coûts et à doubler le nombre de télétravailleurs pour accompagner la transformation digitale du groupe.

En échange les syndicats acceptent que PSA poursuive les plans de performance qui ont accompagné le redressement financier du constructeur, avec notamment une plus grande flexibilité dans l'organisation du travail pour répondre aux variations du marché.

Le communiqué : bit.ly/29G4auZ (Gilles Guillaume, édité par Jean-Michel Bélot)