BOURSE-TDC dit avoir été approché, l'action monte

vendredi 8 juillet 2016 13h46
 

COPENHAGUE, 8 juillet (Reuters) - L'action TDC est en forte hausse vendredi à la Bourse de Copenhague après que l'opérateur danois de télécommunications a annoncé avoir été approché en vue d'un éventuel rachat, une offre qui pourrait émaner du groupe de capital-investissement Apollo.

TDC n'a pas précisé de qui émanait l'offre, qu'il présente comme très préliminaire, mais le nom d'Apollo est mentionné dans le titre d'un fichier joint à son communiqué.

Le quotidien danois Borsen avait rapporté auparavant qu'Apollo avait pris contact avec TDC et mandaté Lazard et FIH Partners pour le conseiller. Un porte-parole d'Apollo contacté par Reuters s'est refusé à tout commentaire.

"TDC a étudié l'approche et conclu qu'elle était financièrement inadaptée et incomplète, et qu'elle ne servait pas au mieux les intérêts des actionnaires. En conséquence, TDC a décidé de ne pas donner suite", a dit le groupe dans un communiqué.

A 11h45 GMT, le titre TDC gagnait 7,5% à 34,99 couronnes, donnant une capitalisation d'environ 26,5 milliards de couronnes (3,56 milliards d'euros).

L'opérateur est le plus important des quatre grands acteurs du marché danois des télécommunications, très concurrentiel. En janvier, il a réduit son dividende et dit prévoir une baisse de son bénéfice d'exploitation cette année, ce qui a ravivé les spéculations sur un possible rachat.

TDC a été un temps contrôlé par NTC Holding, un consortium d'investisseurs qui regroupait Apax Parttenrs, Blackstone , Kohlberg, Kravis Roberts, Permira Advisers et Providence Equity Partners.

La banque Berenberg estime dans une note à ses clients qu'une reprise du groupe par une société de capital-investissement aurait du sens car l'acquéreur pourrait espérer un rendement de 10% en convertissant la dette obligataire en actions.

Les analystes de Berenberg et d'Alm. Brand Markets estiment qu'un capital-investisseur pourrait débourser entre 40 et 45 couronnes par action.

(Ole Mikkelsen, avec Sven Nordenstam à Stockholm; Marc Angrand pour le service français)