Carrefour-Diniz n'entend pas relever sa participation

vendredi 8 juillet 2016 08h03
 

PARIS, 8 juillet (Reuters) - L'homme d'affaires brésilien Abilio Diniz, troisième actionnaire de Carrefour, déclare qu'il n'entend pas relever sa participation de 8,05% dans le capital du groupe français de distribution.

"C'est déjà pour ma société Peninsula un investissement important. Je ne crois pas nécessaire de faire plus. Il me semble très important de rester au-dessous de la famille Moulin et du Groupe Arnault ", déclare-t-il dans un entretien publié vendredi par le quotidien Les Echos.

"Ce qui compte, je pense, c'est que la société ait deux ou trois actionnaires de référence. Quand une entreprise a des actionnaires de référence, elle est plus stable et avance mieux", souligne-t-il.

Abilio Diniz a fait son entrée en mai dernier au conseil d'administration du groupe de distribution.

Península Participações, la société d'investissement familiale du milliardaire brésilien, a porté en mars à 8,05% sa participation dans le capital de Carrefour.

Abilio Diniz arrive derrière la famille Moulin, propriétaire des Galeries Lafayette (11,51%), ainsi que Groupe Arnault, holding du PDG de LVMH Bernard Arnault (8,95%), et devant le fonds Colony Capital (5,23%).

Abilio Diniz est également un partenaire important de Carrefour au Brésil, Península détenant environ 12% du capital de la filiale brésilienne du distributeur. (Jean-Michel Bélot, édité par Wilfrid Exbrayat)