** LE POINT SUR LES MARCHÉS avant l'ouverture en Europe **

vendredi 8 juillet 2016 07h58
 

PARIS/LONDRES, 8 juillet (Reuters) - Les Bourses européennes sont attendues en repli vendredi à l'ouverture, suspendues au rapport mensuel sur l'emploi américain, pour rassurer sur la croissance et affiner les anticipations de hausse de taux de la Fed.

Face à une économie européenne menacée par la décision du Royaume-Uni de quitter l'Union européenne, les investisseurs comptent sur la résistance de l'économie américaine pour soutenir la croissance mondiale.

Les statistiques mensuelles du marché du travail sont d'autant plus attendues que celles du mois de mai, très inférieures aux attentes, avaient ravivé les inquiétudes sur la santé de l'économie américaine et éloigné la perspective d'une hausse des taux de la Réserve fédérale. Les économistes interrogés par Reuters anticipent en moyenne 175.000 créations d'emplois.

D'après les premières indications disponibles, l'indice CAC 40 parisien et le Dax à Francfort pourraient tous deux perdre jusqu'à 0,5% à l'ouverture et le FTSE à Londres pourrait céder jusqu'à 0,4%.

A ce stade, le CAC 40 et l'EuroStoxx 50 s'annoncent en baisse de plus de 3,5% sur la semaine, plus net recul hebdomadaire depuis mi-février.

"Les incertitudes liées au 'Brexit', les risques autour des banques italiennes, le raffermissement du dollar et la faiblesse traditionnelle du troisième trimestre promettent une poursuite de la volatilité sur les actions à court terme", dit Shane Oliver, économiste en chef chez AMP Capital.

La Bourse de Tokyo recule de 0,7% peu avant la clôture après avoir débuté en légère hausse, en attendant les statistiques américaines, tandis que les rendements des obligations du Trésor japonais ont touché de nouveaux plus bas.

L'indice MSCI Asie-Pacifique, hors Japon, perd 0,5% et s'apprête a accuser une perte de 1% sur la semaine.

Wall Street a fini jeudi en ordre dispersé, le Dow Jones et le S&P-500 ayant souffert du net repli du pétrole alors que la hausse de Costco et des valeurs technologiques a favorisé la montée du Nasdaq.   Suite...