La modification de l'Audi A5 par VW augmente ses émissions-BEUC

jeudi 7 juillet 2016 19h43
 

7 juillet (Reuters) - La modification technique apportée par Volkswagen à l'un des modèles de sa marque Audi impliqués dans le scandale du "Dieselgate" n'a pas réduit ses émissions polluantes lors d'un test, a déclaré jeudi l'organisation européenne de défense des consommateurs BEUC.

Le constructeur allemand assure que la modification apportée aux véhicules accusés de dépasser les normes d'émissions en conduite réelle permet de les rendre conformes aux règles en vigueur dans l'Union européenne, ce qui est censé lui éviter d'avoir à indemniser leurs propriétaires.

Des voix se sont élevées en Europe ces dernières semaines pour réclamer un plan d'indemnisation des propriétaires de véhicules concernés comparable à celui de 15,3 milliards de dollars (13,8 milliards d'euros) annoncé aux Etats-Unis le mois dernier.

Le test de l'Audi Q5 réalisée par l'association italienne Altroconsumo montre, après retrait du dispositif illicite de trucage des tests, un niveau d'émissions d'oxydes d'azote (NOx) supérieur de 25% à celui enregistré avec ce dispositif, explique BEUC.

VW n'était pas disponible dans l'immédiat pour commenter ces informations.

"La solution de VW consistant à retirer le dispositif de trucage n'est pas fiable", a déclaré Monique Goyens, la directrice générale de la BEUC, dans un communiqué.

"VW doit indemniser les consommateurs européens", a-t-elle ajouté. "Les autorités nationales doivent enfin agir et mettre VW sous pression pour qu'il corrige ses erreurs de comportement."

Si la commissaire européenne à l'Industrie, Elzbieta Bienkowska, a demandé à Volkswagen de ne pas créer de différence de traitement entre ses clients européens et américains, la responsabilité d'éventuelles mesures à l'encontre du groupe allemand incombe en premier lieu aux autorités nationales.

(Alissa de Carbonnel; Marc Angrand pour le service français)