RPT-France/Auto-L'après-vente aiguise l'appétit des Américains-PSA

jeudi 7 juillet 2016 18h09
 

PARIS, 7 juillet (Reuters) - PSA a lancé cette semaine une offensive dans l'après-vente de pièces de rechange automobiles, un marché qui aiguise actuellement les appétits de nombreux acteurs, notamment des Etats-Unis.

Le groupe a élargi son offre, historiquement cantonnée aux pièces d'origine proposées dans le réseau du constructeur, aux pièces multimarques disponibles à prix plus attractif dans le réseau indépendant Eurorepar, ainsi qu'à celles référencées sur le site internet Mister Auto et que le client peut soit monter lui-même, soit faire monter par le réparateur de son choix.

Pour y parvenir, il a engagé la réorganisation de sa logistique de pièces autour de 50 futures plateformes de distribution en France, en Belgique et au Luxembourg.

"Des acteurs américains investissent actuellement en Europe pour faire ce métier, parce qu'il est rentable", a déclaré à Reuters Jean-Baptiste de Chatillon. "Nous ne voyons pas pourquoi nous laisserions tout ce marché en déshérence alors que nous avons des atouts très fort."

Le marché européen de l'après-vente, qui pèse quelque 188 milliards d'euros, est très fragmenté et connaît actuellement un véritable boom avec l'allongement de la durée de vie des véhicules, pour des raisons de fiabilité ou d'économies.

Selon les derniers chiffres du Comité des constructeurs français d'automobiles (CCFA), l'âge moyen des voitures en France a encore augmenté au 1er janvier 2016, à 8,8 ans.

L'américain LKQ, présent en Grande-Bretagne et au Benelux, a racheté cette année à Apax le groupe italien de pièces de rechange Rhiag pour un milliard d'euros, le fonds américain Bain Capital est devenu actionnaire majoritaire du groupe indépendant de pièces Autodistribution en 2015, avant de racheter en juin dernier un autre spécialiste français de la réparation automobile, Doyen Auto, tandis que le pneumaticien japonais Bridgestone a racheté Speedy en mai.

Jean-Baptiste de Chatillon n'a pas précisé le taux de rentabilité de l'activité après-vente de PSA et indiqué seulement qu'elle représentait plusieurs milliards d'euros de chiffre d'affaires, sur un CA total du groupe d'environ 55 milliards d'euros.

PSA compte développer cette activité, tout comme la vente de voitures d'occasion ou les services de mobilité, en complément de son coeur de métier de la construction automobile. L'objectif du plan stratégique "Push to pass" est d'augmenter l'activité de l'après-vente de 10% d'ici 2018, et de 25% d'ici 2021, en lançant également Eurorepar et Mister Auto en Amérique latine et en Chine. (Gilles Guillaume, avec Ankit Ajmera à Bangalore et Freya Berry à Londres, édité par Jean-Michel Bélot)