LEAD 1-Air France-Grève maintenue pour 2 des 3 syndicats d'hôtesses

jeudi 7 juillet 2016 13h40
 

(Actualisé avec déclarations des syndicats)

PARIS, 7 juillet (Reuters) - Le SNPNC et l'Unsa-PNC, qui représentent à eux deux 45% des hôtesses et stewards d'Air France, ont déclaré jeudi à Reuters qu'ils maintenaient leur préavis de grève du 27 juillet au 2 août après leur rencontre avec Jean-Marc Janaillac, le nouveau PDG d'Air France-KLM .

Le troisième syndicat représentatif, l'Unac (environ 22% des hôtesses et stewards), a quant à lui décidé de repousser son préavis de grève du 14 au 17 octobre pour laisser au nouveau patron d'Air France-KLM le temps de peaufiner le nouvel accord, qui doit entrer en vigueur le 1er novembre.

Une porte-parole d'Air France-KLM s'est refusée à tout commentaire.

Air France avait proposé le 1er juillet aux syndicats d'hôtesses et stewards un nouvel accord collectif de seulement 17 mois, contre plus de trois ans actuellement, mais ne remettant pas fondamentalement en cause leurs conditions de travail, afin d'éviter une semaine de grève en plein chassé-croisé estival.

"On sait très bien que l'entreprise cherche à passer l'été (...) et reviendra à la charge, que ce soit en novembre ou au début d'année prochaine", a déclaré Christophe Pillet, secrétaire général adjoint du SNPNC.

"Les salariés sont maintenus dans ce stress permanent de ne pas savoir à quelles conditions d'utilisation ou de rémunération ils vont être soumis", a-t-il ajouté.

Tout dépendra d'éventuelles nouvelles propositions que pourrait faire la direction du groupe d'ici le début du préavis de grève, a également déclaré Christophe Pillet.

En reportant son préavis de grève, l'Unac a fait le même pari que les syndicats de pilotes d'Air France, qui ont accepté une trêve jusqu'à début novembre.

"On n'a rien obtenu du tout", a reconnu Eric Chauvel, vice-président de l'Unac à Air France, estimant que la durée de l'accord préoccupe davantage les représentants syndicaux que les salariés eux-mêmes. (Cyril Altmeyer, édité par Benjamin Mallet)