Nouvelle plainte de Huawei contre Samsung pour violation de brevets

jeudi 7 juillet 2016 10h28
 

HONG KONG/SEOUL, 7 juillet (Reuters) - La bataille entre les deux géants technologiques asiatiques Huawei Technologies et Samsung Electronics sur le terrain judiciaire a monté d'un cran avec une nouvelle plainte du premier contre le second pour violation de brevet.

Un porte-parole d'un tribunal de la ville chinoise de Quanzhou a dit à Reuters que la plainte avait été enregistrée sans donner plus de détails, notamment sur la nature des infractions que Huawei impute à Samsung et la date à laquelle la plainte a été déposée.

Au mois de mai, Huawei avait dit poursuivre Samsung en justice aux Etats-Unis et en Chine afin d'obtenir des dommages et intérêts pour ce que le groupe chinois considère comme l'utilisation sans licence de technologies de communications mobiles de quatrième génération, de systèmes d'exploitation et de logiciels d'interface dans les mobiles Samsung.

L'offensive juridique de Huawei contraste avec la situation habituelle où les firmes chinoises sont traînées devant les tribunaux par des concurrents étrangers pour atteinte au droit de la propriété intellectuelle.

L'année dernière, le chinois Xiaomi avait été contraint d'interrompre temporairement les ventes de ses appareils en Inde après un plainte à son encontre déposée par l'équipementier Ericsson.

Une porte-parole de Samsung a dit que le groupe "examinerait de manière approfondie" la plainte de Huawei et prendrait les mesures appropriées pour défendre ses intérêts. Huawei n'a pu être joint dans l'immédiat.

(Se Young Lee à Séoul et Lindsy Long à hong Kong, Marc Joanny pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat)