JP Morgan pourrait déplacer des milliers d'emplois hors de GB

jeudi 7 juillet 2016 10h05
 

MILAN, 7 juillet (Reuters) - JP Morgan Chase pourrait être contrainte de déplacer plusieurs milliers de ses salariés hors de Grande-Bretagne si, du fait du Brexit, la banque perdait le bénéfice du passeport européen, qui lui permet de proposer ses services dans l'ensemble de l'Union européenne, a déclaré le directeur général Jamie Dimon.

"La question clé est le 'passeport européen' que nous avons à Londres et qui nous permet de proposer des services à nos clients dans l'Union européenne", a dit Dimon, cité jeudi par le quotidien italien des affaires Il Sole 24 Ore.

"Si l'UE impose de nouvelles conditions à la Grande-Bretagne... le scénario du pire serait que nous soyions obligés de déplacer quelques milliers de salariés vers d'autres succursales au sein de la zone euro."

JP Morgan, dont le siège européen est installé à Londres, emploie 16.000 personnes en Angleterre. Le produit net bancaire de la banque pour la région Europe-Moyen-Orient-Afrique s'établissait à 14,2 milliards de dollars (12,8 milliards d'euros) l'année dernière.

(Francesca Landini, Marc Joanny pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat)