RPT-** LE POINT SUR LES MARCHÉS avant l'ouverture en Europe **

jeudi 7 juillet 2016 08h02
 

(Actualisation de la variation de la Bourse de Tokyo)

PARIS, 7 juillet (Reuters) - Les principales Bourses européennes sont attendues en hausse jeudi à l'ouverture, après trois séances consécutives de baisse, soutenues par le rebond des cours du pétrole et la perspective de politiques monétaires accommodantes après la publication des minutes de la dernière réunion de la Réserve fédérale américaine, qui compense les inquiétudes liées au Brexit.

D'après les premières indications disponibles, le CAC 40 parisien pourrait gagner jusqu'à 1,1% à l'ouverture, le Dax à Francfort 0,8% et le FTSE à Londres 1,1%.

La Bourse de Tokyo a elle fini en baisse de 0,67%.

La Bourse de New York a terminé en hausse mercredi, soutenue par le rebond du pétrole et la perspective que la Réserve fédérale retarde toute hausse de ses taux, alors même que la croissance de l'économie américaine s'accélère, l'indice ISM d'activité du secteur des services ayant atteint en juin un plus haut depuis novembre.

Les minutes de la réunion de juin de la Fed ont montré que ses responsables ont décidé de ne pas relever les taux tant qu'ils n'auraient pas une vision plus claire des conséquences du référendum britannique sur l'appartenance du Royaume-Uni à l'Union européenne.

"L'interprétation la plus optimiste est que les marchés considèrent qu'un choc régional d'ampleur limitée va se traduire par une orientation significativement plus accommodante de la politique monétaire à l'échelle mondiale", a dit David Hensley, économiste de JP Morgan dans une note de recherche. "Comme point de départ, la Banque d'Angleterre a indiqué qu'elle allait bientôt baisser les taux. Il est largement attendu que la BCE et la BoJ assouplissent, une vue que nous partageons."

Sur le marché des changes, le dollar est en très léger recul au lendemain de la publication des minutes de la réunion du Federal Open Market Committee (FOMC) des 14 et 15 juin. L'indice du dollar contre un panier des devises des principaux partenaires commerciaux des Etats-Unis est en recul de 0,11% à 95,95.

Le dollar australien a été momentanément affecté par la décision de l'agence de notation Standard & Poor's de déclasser la perspective de l'Australie, notée AAA, de stable à négative. Le dollar australien a d'abord baissé à cette annonce mais il s'est ensuite repris au-dessus de 75 cents par dollar américain.   Suite...