LEAD 1-Accord salarial et sur les retraites à la Lufthansa

mardi 5 juillet 2016 16h29
 

(Actualisé avec des précisions, cours de Bourse)

BERLIN, 5 juillet (Reuters) - Lufthansa et le principal syndicat du personnel navigant ont conclu mardi un nouvel accord salarial de trois ans et demi concernant 19.000 salariés et se sont également entendus sur un nouveau régime de retraite.

Ce nouvel accord, négocié par un médiateur, prévoit que le personnel de bord percevra une augmentation salariale de près de 5,5% de janvier 2016 à juin 2018, ainsi qu'un versement exceptionnel de 3.000 euros, lequel a déjà été effectué. Lufthansa renonce également à des licenciements secs pendant cinq ans.

La modification du régime de retraite, qui se transforme d'un système à prestations définies en un système à cotisations définies, permettra à la compagnie aérienne d'économiser dans les 70 millions d'euros par an, a dit une source au fait des négociations.

Globalement, l'accord prévoit des contrats souples capables de s'adapter à la demande saisonnière et il permettra de réduire les coûts du personnel de cabine de 10% par rapport aux précédentes projections, a déclaré la directrice des ressources humaines Bettina Volkens à la presse.

Confrontée à la concurrence des compagnies à bas coûts comme Ryanair ou easyJet et à celle des compagnies du Golfe sur les long-courriers, Lufthansa cherche à réduire ses coûts et à relancer sa compagnie à bas coûts Eurowings, qui également fait l'objet d'un accord.

Lufthansa et le syndicat du personnel de cabine UFO étaient en désaccord depuis septembre 2013, lorsque la direction avait voulu mettre fin à un régime de retraites anticipées. Le conflit avait atteint son paroxysme en novembre dernier avec la plus longue grève de l'histoire de la compagnie allemande.

L'attention va dorénavant se porter sur les négociations avec le syndicat des pilotes Vereinigung Cockpit, avec lequel la compagnie aérienne veut également s'entendre sur un système à cotisations définies.

L'action Lufthansa perdait 1,77% en Bourse de Francfort, dont l'indice Dax laissait 1,88% dans le même temps.

(Victoria Bryan, Wilfrid Exbrayat pour le service français, édité par Marc Joanny)