** LE POINT SUR LES MARCHÉS avant l'ouverture en Europe **

mardi 5 juillet 2016 07h58
 

PARIS, 5 juillet (Reuters) - Les principales Bourses européennes sont
attendues en baisse mardi à l'ouverture, dans la foulée de leur repli de la
veille qui était intervenue après une séquence haussière de près d'une semaine,
qui leur avait permis d'effacer une grande partie des pertes qu'avaient
entraînées la décision des électeurs britanniques de sortir de l'Union
européenne.
    D'après les premières indications disponibles, Le CAC 40 pourrait
perdre 0,2% à Paris à l'ouverture, l'EuroStoxx 50 devrait céder
jusqu'à 0,3%, le Dax à Francfort 0,4% et le FTSE à Londres 
0,1%.
    La séance promet d'être plus animée ce mardi en Europe, avec le retour des
investisseurs américains après le long week-end férié lié à la fête nationale
aux Etats-Unis, Wall Street étant restée fermée lundi. 
    La Bourse de Tokyo, qui était sur une série de six hausses de suite, perdait
quelque 0,7% dans les derniers échanges et l'indice MSCI regroupant les valeurs
d'Asie et du Pacifique (hors Japon), en recul de 0,8%, semble
parti pour interrompre une séquence de cinq progressions d'affilée.
    Ce recul des places asiatiques intervient malgré un indice PMI des
directeurs d'achats montrant que le secteur des services chinois a connu en juin
sa progression la plus marquée en 11 mois. Les marchés actions chinois, contre
la tendance de la région, sont d'ailleurs en légère hausse.
    Cependant, cette statistique n'a pas levé toutes les inquiétudes concernant
la croissance chinoise puisque l'indice PMI composite, qui englobe aussi bien le
secteur des services que le secteur manufacturier, est tombé à un creux de
quatre mois, à 50,3, soit juste au-dessus de la barre des 50 séparant croissance
et contraction d'une activité.
    Le yuan enchaîne une quatrième session consécutive de baisse face au dollar,
tombant à un nouveau creux de cinq ans et demi, en raison des craintes des
investisseurs de voir la banque centrale chinoise laisser filer davantage la
monnaie du pays.
    Ailleurs sur le marché des changes, le yen est recherché comme valeur refuge
après les craintes concernant la conjoncture chinoise tandis que le dollar
australien recule par rapport au billet vert après la décision de la Banque de
Réserve d'Australie de laisser sa politique monétaire inchangée.
    En raison notamment de la statistique chinoise, les cours du pétrole
reculent de plus de 1%, avec un Brent qui repasse sous la barre des 50
dollars le baril, les inquiétudes sur la conjoncture économique mondiale et les
turbulences sur les marchés financiers faisant craindre pour l'état futur de la
demande de brut.
    
 
  PRINCIPAUX INDICATEURS ÉCONOMIQUES À L'AGENDA DU 5 JUILLET:
 PAYS    GMT    INDICATEUR                       PÉRIODE  CONSENSUS  PRÉCÉDENT
 FR      07h50  Indice PMI services définitif    juin     49,9       49,9
                Indice PMI composite définitif            n.d.       49,4
 DE      07h55  Indice PMI services définitif    juin     53,2       53,2
                Indice PMI composite définitif            54,1       54,1
 EZ      08h00  Indice PMI services définitif    juin     52,4       52,4
                Indice PMI composite définitif            52,8       52,8
 GB      08h30  Indice PMI services              juin     52,7       53,5
 EZ      09h00  Ventes au détail                 mai      +0,4%      inch.
                - sur un an                               +1,6%      +1,4%
 USA     14h00  Commandes à l'industrie          mai      -0,9%      +1,9%
 
    VALEURS À SUIVRE
    * BNP PARIBAS a annoncé lundi prévoir une plus-value d'environ 565
millions d'euros après impôt au deuxième trimestre à la suite de la cession de
ses parts de Visa Europe. 
    
    * ILIAD a engagé des discussions exclusives avec CK Hutchison
Holdings et Vimpelcom dans le but de créer un nouveau numéro
quatre des télécommunications en Italie tout en permettant à Hutchison et
Vimpelcom d'obtenir le feu vert des autorités à la fusion de leurs filiales
mobiles respectives dans la péninsule, 3 Italia et Wind, a-t-on appris lundi de
deux sources proches du dossier. 
    
    * COFACE a annoncé lundi prévoir un ratio net de sinistralité en
nette hausse à 63%-66% en 2016 contre 52,5% en 2015 à la suite d'une
augmentation plus marquée que prévu des risques dans les pays émergents.
 
    
    * Tableau des principaux marchés mondiaux : 
    

 (Benoit Van Overstraeten pour le service français, édité par Bertrand Boucey)