Le Brexit coûtera au Royaume-Uni de 1,5% à 4,5% de PIB-Lagarde

lundi 4 juillet 2016 13h57
 

PARIS, 4 juillet (Reuters) - Une sortie du Royaume-Uni de l'Union européenne coûtera au pays entre 1,5% et 4,5% de PIB d'ici 2019, estime la directrice générale du Fonds monétaire international (FMI), Christine Lagarde, dans un entretien publié lundi par le Monde.

"Suivant les hypothèses, le PIB britannique perdrait entre 1,5 % et 4,5 % à l'horizon 2019, par rapport à ce qu'il aurait été en cas de maintien dans l'UE", juge-t-elle.

"L'hypothèse favorable, c'est un accord à la norvégienne. C'est politiquement difficile, car le pays y aurait toutes les obligations des membres de l'UE, notamment la libre circulation des personnes, mais aucun droit. Mais ce serait le plus raisonnable économiquement", précise Christine Lagarde.

A l'inverse, "le pire scénario serait un statut de type pays tiers, selon les règles de l'OMC", selon la patronne du FMI.

"Mais nous n'avons pas la moindre idée ni du délai, ni de l'issue des négociations entre Londres et l'UE. L'incertitude sera le maître mot pendant un certain temps", déclare l'ancienne ministre française de l'Economie.

Le 23 juin, les Britanniques se sont majoritairement prononcés par référendum en faveur d'un départ de l'UE. (Simon Carraud, édité par Yves Clarisse)