Thyssenkrupp songe à une nouvelle refonte de sa branche industrielle

lundi 4 juillet 2016 13h52
 

ESSEN (Allemagne), 4 juillet (Reuters) - Le conglomérat allemand Thyssenkrupp envisage une nouvelle refonte de sa branche industrielle, qu'il a entrepris de restructurer pour s'adapter à la faiblesse de la demande de conception de sites industriels, dans un contexte de faiblesse des cours du pétrole et des matières premières.

Jens Michael Wegmann, président du directoire de cette unité, a dit à la presse que la branche industrielle - dont les activités vont de la construction navale à la technologie minière en passant par l'ingénierie automobile - cherchait à porter la part de ses ventes de son activité de services, la plus rentable, de 13% actuellement à environ un tiers, sans fixer de calendrier.

Pour y parvenir, le groupe a l'intention de répartir plus largement ses effectifs, actuellement concentrés en Allemagne, à travers le monde, avec la création de trois ou quatre centres de gestion de projets pour se rapprocher des clients, a-t-il dit.

Il a ajouté qu'il n'était pas possible pour le moment de donner plus de précision sur le coût de cette réorganisation, ni sur le nombre de suppressions d'emplois, mais il a précisé que Thyssenkrupp consultait les représentants du personnel et souhaitait boucler l'examen du projet d'ici l'automne.

"Notre culture est trop tournée vers les grands projets", a-t-il dit. "Les personnes qui s'en chargent n'ont pas la disposition d'esprit qu'il faut pour remporter des contrats de services." (Georgina Prodhan, Juliette Rouillon pour le service français, édité par Bertrand Boucey)