** LE POINT SUR LES MARCHÉS avant l'ouverture en Europe **

lundi 4 juillet 2016 08h02
 

PARIS/LONDRES, 4 juillet (Reuters) - Les Bourses européennes sont attendues sur une note étroitement irrégulière lundi à l'ouverture, dans des marchés toujours occupés à tenter d'évaluer l'impact de la décision du Royaume-Uni de sortir de l'Union européenne et qui s'annoncent peu étoffés avec la fermeture des marchés américains pour cause de fête nationale.

D'après les premières indications disponibles, le CAC 40 parisien pourrait perdre jusqu'à sept points à l'ouverture et le Dax à Francfort un point, alors que le FTSE à Londres pourrait gagner 13 points.

La Bourse de Londres, qui a déjà effacé toutes ses pertes encaissées après le choc du "Brexit", pourrait être soutenue par une information du Financial Times selon laquelle le ministre britannique des Finances George Osborne prévoit d'abaisser l'impôt sur les sociétés en-dessous de 15%.

Les banques italiennes pourraient bénéficier des déclarations du porte-parole de la Commission de Bruxelles disant que l'exécutif européen discute avec l'Italie d'un plan de recapitalisation des banques du pays.

La Bourse de Tokyo a terminé en hausse de 0,6%, enchaînant sa sixième journée consécutive de progression depuis le plongeon des places financières mondiales provoqué par le résultat du référendum britannique.

Wall Street a terminé en hausse vendredi pour sa quatrième séance d'affilée, soutenue par une activité manufacturière jugé encourageante, à l'issue d'une semaine agitée après le vote en faveur d'un "Brexit". Sur la semaine, le Dow a repris 3,1%, le S&P 3,2% et le Nasdaq 3,3%.

Malgré l'incertitude sur l'avenir du Royaume-Uni, de l'Union européenne et de l'économie mondiale après le "Brexit", les investisseurs se concentrent pour le moment sur ce qu'ils considèrent comme un acquis: que la Réserve fédérale n'est pas prête dans l'immédiat de relever ses taux.

Sur le marché des changes, le dollar marque une pause face à un panier de devises de référence mais la baisse des rendements de obligations du Trésor américain vendredi continue à exercer une pression à la baisse. L'obligation américaine à 10 ans a touché un creux de quatre ans.

Le billet vert se maintient autour de 1,1137 pour un euro tandis que la livre sterling se stabilise après avoir chuté de 11% la semaine dernière en réaction au vote britannique pour une sortie de l'Union européenne.   Suite...