Arabie Saoudite-Plus faible croissance en trois ans au T1

dimanche 3 juillet 2016 19h11
 

DUBAI, 3 juillet (Reuters) - L'économie saoudienne a enregistré au cours des trois premiers mois de l'année 2016 sa croissance la plus faible en trois ans, le bas niveau des cours du pétrole ayant notamment contraint le gouvernement à tailler dans les dépenses, selon des données officielles publiées dimanche.

Le produit intérieur brut (PIB) de l'Arabie saoudite, ajustée de l'inflation, a augmenté de 1,5% au premier trimestre par rapport à la période janvier-mars de 2015, contre une croissance de 1,8% (révisée en baisse) au quatrième trimestre de l'année dernière.

Il s'agit du taux de croissance le plus faible depuis la hausse de 0,3% du PIB constatée au premier trimestre 2013.

Certains analystes pensent que les données des trois premiers mois de l'année illustrent les risques de voir la croissance du premier exportateur mondial de pétrole se rapprocher de zéro sur l'ensemble de 2016, ce qui serait sa pire performance depuis la crise financière de 2007-2009.

Le secteur pétrolier a connu une croissance de 5,1% au premier trimestre, l'Arabie saoudite ayant augmenté ses exportations de brut et de produits raffinés.

Mais le secteur non-pétrolier s'est contracté de 0,7% sur la période, soit sa pire performance en au moins cinq ans. Les données montrent que, à l'intérieur de ce secteur non-pétrolier, le secteur privé a enregistré une croissance de 0,2% tandis que le secteur public s'est contracté de 2,6%.

Fin décembre, l'Arabie saoudite, ses finances mises à mal par la chute des cours de pétrole, a annoncé son intention de couper dans ses dépenses, de procéder à des réformes structurelles et de lancer des privatisations en 2016 afin de réduire son déficit budgétaire qui a atteint un niveau record en 2015. (Andrew Torchia, Benoît Van Overstraeten pour le service français)