Les actionnaires du LSE se prononcent sur la fusion avec D.Börse

lundi 4 juillet 2016 06h00
 

(Répétition sans changement d'une dépêche initialement publiée dimanche)

LONDRES/FRANCFORT, 4 juillet (Reuters) - Réunis en assemblée générale extraordinaires, les actionnaires du London Stock Exchange Group se prononceront lundi sur le projet de fusion de 27 milliards d'euros avec Deutsche Börse même si les termes de l'accord seront peut-être modifiés à la marge après le vote des Britanniques pour la sortie de leur pays de l'Union européenne.

Dès le lendemain du vote, les deux opérateurs boursiers ont souligné que leur rapprochement, qui se fera dans le cadre d'une opération toute en actions, n'était pas remis en cause par le "Brexit" mais le résultat du référendum du 23 juin a jeté une ombre sur la transaction.

La BaFin, l'autorité des marchés financiers en Allemagne, a ainsi déclaré la semaine dernière que Londres ne pourrait abriter le siège social de l'entité qui serait issue de la fusion de London Stock Exchange et de Deutsche Börse si la ville n'était plus dans l'Union européenne.

Les actionnaires du LSE, institution vieille de 318 ans, commenceront à voter lundi à 09h15 GMT dans le cadre d'une troisième tentative de fusion en 16 ans avec Deutsche Börse.

Les résultats du vote seront annoncés au cours de la journée de lundi. Des sources proches du dossier ont dit s'attendre à un feu vert des actionnaires au projet de rapprochement avec Deutsche Börse.

Les actionnaires de l'opérateur de la Bourse de Francfort doivent pour leur part se prononcer d'ici le 12 juillet.

Au-delà du vote des actionnaires et des conséquences du Brexit, il reste des interrogations au sujet de la position des autorités de la concurrence face à l'émergence d'une entité qui détiendrait le quasi-monopole du marché de la compensation des produits dérivés en Europe. (Huw Jones, Benoit Van Overstraeten pour le service français)