Weidmann (BCE) pour un accord rapide et équitable avec Londres

vendredi 1 juillet 2016 18h36
 

FRANCFORT, 1er juillet (Reuters) - L'Union européenne devrait conclure rapidement un accord équitable avec la Grande-Bretagne pour minimiser l'impact économique du "Brexit" plutôt que de chercher à faire un exemple politique, a déclaré vendredi Jens Weidmann, le président de la Bundesbank, la banque centrale allemande.

"Aucune des parties n'a intérêt à dresser des barrières commerciales", a-t-il dit dans un discours. "Mais l'UE ne devrait pas pour autant réserver à la Grande-Bretagne un meilleur traitement que celui accordé à la Suisse et à la Norvège."

Il a également déclaré que le Brexit, au-delà de son impact prévisible sur l'économie et le secteur financier, était avant tout un problème politique et ne nécessitait donc pas une augmentation des soutiens apportées par la Banque centrale européenne (BCE) à l'économie.

"La politique monétaire est déjà expansionniste et je doute qu'une politique encore plus expansionniste ait le moindre effet en terme de stimulation", a-t-il dit. "Il s'agit d'une crise politique qui doit être résolue sur le plan politique."

Jens Weidmann, qui siège au Conseil des gouverneurs de la BCE, a jugé que la Grande-Bretagne faisait une erreur en quittant l'UE mais que cette décision était susceptible de favoriser la place financière de Francfort, ajoutant que les autorités allemandes devraient s'efforcer d'attirer davantage d'entreprises.

"Pour la place financière de Francfort, de nouvelles opportunités pourraient émerger", a-t-il dit. "Cela nécessitera un soutien politique mais nous devons être accueillants pour les entreprises qui vont se relocaliser de Londres vers Francfort."

(Balazs Koranyi; Marc Angrand pour le service français)