Gestion-Sorties sur les fonds actions au plus haut depuis août-BAML

vendredi 1 juillet 2016 16h23
 

PARIS, 1er juillet (Reuters) - Les fonds d'investissement
collectifs investis en actions ont connu l'une de leur journées
de rachats nets les plus massives des dix dernières années après
la décision des électeurs britanniques de quitter l'Union
européenne, montre une étude publiée vendredi par Bank of
America Merrill Lynch Global Research.
    Les sorties nettes sur les fonds dédiés aux actions ont en
effet atteint 9,5 milliards de dollars sur la seule journée du
27 juin et 20,7 milliards au total sur la semaine au 29 juin, le
montant hebdomadaire de rachats le plus important depuis le mois
d'août 2015, marqué par les turbulences sur les marchés liées à
la dévaluation du yuan par les autorités chinoises, selon
l'étude.
    Les marchés d'actions ont connu depuis un net rebond, sans
toutefois récupérer entièrement les pertes accusées au cours des
deux séances qui ont suivi le référendum britannique du 23 juin
sur l'appartenance de la Grande-Bretagne à l'UE. 
    Les fonds investis en actions européennes ont subi des
dégagements à hauteur de 5,3 milliards de dollars, le montant le
plus élevé depuis octobre 2014, et affichent des retraits pour
la vingt-et-unième semaine consécutive, précise l'étude qui
reprend des données d'EPFR Global, société de recherche
spécialisée dans le suivi des flux de souscription des grandes
sociétés de gestion internationales.
    Les rachats nets sur les fonds dédiés aux actions
britanniques ont atteint 600 millions de dollars et ils
connaissent des sorties sur neuf des dix dernières semaines. 
    Les fonds en actions américaines ont connu leurs plus
importantes sorties nettes en huit semaines avec 11,6 milliards
de dollars retirés. 
    Les fonds en actions émergentes ont enregistré des rachats
nets à hauteur de 1,3 milliard de dollars et connaissent des
dégagements sur sept des neuf dernières semaines. 
    Seules les actions japonaises ont bénéficié de la faveur des
investisseurs avec des souscriptions nettes de 300 millions de
dollars et des entrées sur six des huit dernières semaines.
    Signe de la désorientation des investisseurs, les fonds
obligataires, toutes catégories confondues, ont accusé des
rachats nets à hauteur de 1,4 milliard, le montant le plus élevé
depuis janvier 2016, principalement sous l'effet des rachats sur
les fonds investis en obligations à haut rendement (3,4
milliards de dollars de sorties). 
    Les fonds en obligations notées en catégorie
d'investissement ont toutefois bénéficié de nouvelles entrées
nettes, pour la dix-septième semaine consécutive, à hauteur de
1,8 milliard. 
    La poussée d'aversion pour le risque provoquée par le Brexit
a profité aux fonds investis en métaux précieux (+2,1 milliards
de dollars et des entrées nettes sur 23 des 25 dernières
semaines) et aux fonds monétaires (+3,8 milliards). 
    
    Souscriptions(+)/Rachats(-) nets par grandes catégories de
fonds (en milliards de dollars):
 
                      Semaine au 29 juin       2016
 Actions                     -20,7            -134,39
                                           
 Obligataires                -1,4             +75,11
                                           
 Monétaires                  +3,8             -78,45
                                           
 Matières premières           nd              +24,47
                                           
 
 (Marc Joanny, édité par Marc Angrand)