Pékin envisage de rejoindre le Club de Paris - banquier central

vendredi 1 juillet 2016 14h43
 

PARIS, 1er juillet (Reuters) - Pékin envisage de rejoindre le Club de Paris des Etats créanciers, a dit vendredi un banquier central chinois.

Le ministre des Finances français, Michel Sapin, a invité en février la Chine à devenir un membre à part entière du club informel des créanciers publics abrité par son ministère, qui organise la restructuration des dettes contractés par un Etat auprès d'autres Etats.

La Chine a un statut d'observateur au sein du Club de Paris et ne participe donc pas aux négociations de restructuration de dettes comme le font les 21 pays membres, dont la Corée du Sud, qui l'a rejoint vendredi.

"La question de savoir si nous devons rejoindre (le Club de Paris) comme membre à part entière est une question que nous nous posons en permanence et nous sommes maintenant dans la phase où nous cherchons des réponses", a déclaré le vice-gouverneur de la Banque populaire de Chine, Zhang Tao, lors d'une conférence organisée à Paris pour le soixantième anniversaire du Club.

Le Club de Paris a joué un rôle déterminant dans la résolution de la crise de la dette des pays latino-américains dans les années 1980 et de celle des ex-pays soviétiques dix ans plus tard.

Depuis sa création en 1956, il a permis la signature de plus de 430 accords relatifs à 90 pays endettés concernant un montant total de dettes de 583 milliards de dollars (523,5 milliards d'euros).

S'exprimant dans le même cadre, la directrice générale du Fonds monétaire international, Christine Lagarde, a dit que le Club de Paris devrait s'ouvrir à un plus grand nombre de pays, des émergents comme la Chine ou le Brésil étant devenus d'importants créanciers.

En février, Michel Sapin avait déclaré que les règles de transparence du Club de Paris pourraient être un "problème pour la Chine" mais qu'elles ne devaient pas pour autant être assouplies pour faciliter l'entrée de Pékin.

(Leigh Thomas, Marc Joanny pour le service français, édité par Marc Angrand)