La Bosnie publie les premiers chiffres du recensement de 2013

jeudi 30 juin 2016 16h46
 

SARAJEVO, 30 juin (Reuters) - La population de Bosnie a diminué de près de 20% depuis 1991, à un peu plus de 3,5 millions d'habitants, montrent les résultats du recensement de 2013, le premier effectué depuis la guerre qui a déchiré l'ancienne république yougoslave.

Ce recensement est considéré comme un outil indispensable pour la politique économique et sociale de ce pays composée de deux entités, Fédération croato-bosniaque d'une part, République serbe de Bosnie de l'autre, mais les Serbes de Bosnie craignent que le décompte ait des implications sur le fragile système de partage du pouvoir mis en place par les accords de paix de Dayton en 1995.

Ils redoutent que les résultats du recensement ne conduisent à une réduction du nombre de Serbes autorisés à travailler au sein des institutions étatiques et régionales et des forces armées.

Une querelle portant sur la méthodologie du recensement a bloqué la publication des résultats pendant deux ans.

Selon les chiffres publiés jeudi, la moitié de la population de Bosnie est composée de Bosniaques, ou Musulmans bosniens, contre 43,5% en 1991, date du précédent recensement effectué un an avant la guerre de Bosnie, qui a fait 100.000 morts et deux millions de déplacés.

Les Serbes représentent 30,8% de la population, contre 31,2% en 1991, et les Croates 15,4% de la population, contre 17,4% en 1991. Le reste de la population est composé de minorités ethniques ou autres, ou de personnes ne s'étant pas déclarées membres de tel ou tel groupe.

L'Union européenne avait réclamé que les autorités bosniaques entament d'ici au 1er juillet la publication de leurs données démographiques en échange de l'examen par Bruxelles de la candidature d'adhésion présentée par la Bosnie en février.

Le manque de données entrave le développement de stratégies économiques, sociales et démographiques et empêche les autorités de fournir des données fiables par habitant, nécessaires pour évaluer les besoins de la population. (Maja Zuvela; Jean-Stéphane Brosse pour le service français)