CORR-France-Plongeon du moral des chefs d'entreprise en juin

jeudi 30 juin 2016 16h44
 

(Correction de la date du scrutin au paragraphe 2, bien lire "la décision des Britanniques de quitter l'Union européenne")

PARIS, 30 juin (Reuters) - Le moral des chefs d'entreprise français s'est nettement dégradé en juin, le contexte social tendu et les blocages du moi de mai alimentant leur inquiétude, selon un sondage OpinionWay pour CCI France, La Tribune et Europe 1.

L'indicateur de l'optimisme des entrepreneurs a plongé de 11 points pour s'établir à 98 en juin, alors que cette enquête ne prend pas en compte les répercussions de la décision des Britanniques de quitter l'Union européenne puisqu'elle s'est terminée le lendemain du scrutin, le 24 juin.

Il s'agit d'un plus bas pour cet indice depuis le début de ce baromètre, en février 2015.

La proportion de chefs d'entreprise se déclarant confiants concernant les perspectives de l'économie mondiale reste relativement stable en juin (27%, en recul d'un point par rapport à mai), tout comme le niveau de confiance pour l'économie française, en hausse d'un point à 18%.

En revanche, la confiance des dirigeants pour leur propre entreprise a plongé de sept points pour s'établir à 57%.

"Nos entrepreneurs semblent souffrir particulièrement de ce printemps social sur lequel se sont greffé les inondations de fin mai début juin et avant de mesurer dans les prochains mois l'impact du récent Brexit", relève l'institut de sondage.

Interrogés sur les conséquences des grèves et blocages du moi de mai, ils s'attendent à ce que ce mouvement social exerce un impact important sur l'économie française (78%), sur la qualité du dialogue social (69%) et l'emploi (69% également). Près d'un tiers d'entre eux (30%) prévoient que leur propre entreprise sera concernée.

Cette enquête a été effectuée auprès d'un échantillon représentatif de 601 dirigeants d'entreprise interrogés par téléphone du 7 au 24 juin dernier. (Myriam Rivet, édité par Yves Clarisse)