L'Italie pourrait devoir recapitaliser ses banques directement-sce

jeudi 30 juin 2016 13h23
 

ROME, 30 juin (Reuters) - Le gouvernement italien pourrait devoir injecter de l'argent public directement dans les banques les plus fragiles du pays pour renforcer leur bilan, a déclaré jeudi une source gouvernementale, ajoutant que Rome attendait les résultats des tests de résistance actuellement menés par les autorités bancaires européennes.

Les résultats de ces tests devraient être publiés au début du troisième trimestre.

Le gouvernement de Matteo Renzi réfléchit aussi à un projet de renforcement du fonds de soutien bancaire Atlante, à hauteur de 3 à 5 milliards d'euros, a dit la source, ajoutant que le gouvernement cherchait à élargir l'éventail des contributeurs en tentant de mobiliser des caisses de retraite privées.

D'autres contributions pourraient venir de la caisse des dépôts italienne et de l'entreprise publique Societa per la Gestione di Attivita (SGA).

Le fonds Atlante a été principalement abondé par les banques italiennes elles-mêmes mais ses ressources ont déjà été largement entamées avec l'échec des appels au marché de Banca Popolare di Vicenza en mai puis de Veneto Banca ce mois-ci.

L'Allemagne et la Commission européenne ont invité mercredi l'Italie à respecter les règles communautaires en raison de l'intention prêtée au gouvernement de Matteo Renzi d'apporter une aide financière au secteur bancaire italien pour faire face aux turbulences provoquées par le vote de la Grande-Bretagne en faveur d'une sortie de l'Union européenne. (Giuseppe Fonte; Bertrand Boucey pour le service français)