STRATÉGIE-Post-Brexit, les Banques centrales resteront accommodantes-Amundi

jeudi 30 juin 2016 12h47
 

PARIS, 30 juin (Reuters) - Les Banques centrales, Banque centrale européenne (BCE) en tête, devraient poursuivre leurs politiques monétaires accommodantes pour tenir compte de l'augmentation des incertitudes économiques, notamment en Europe, après la décision des Britanniques de quitter l'Union européenne, considère Amundi Asset Management.

** "Nous nous attendons à ce que la Banque centrale européenne annonce en septembre qu'elle poursuit sa politique d'expansion monétaire après mars 2017. Il est impossible pour les banques centrales d'abandonner leur politique monétaire dans ce contexte économique", a expliqué jeudi Didier Borowski, responsable de la macro-économie chez Amundi Asset Management.

** Le Royaume-Uni devrait entrer en récession d'ici la fin 2016, après une baisse de son PIB sur les deux derniers trimestres de l'année, alors que la zone euro devrait résister, notamment grâce à la vigueur de sa demande intérieure, souligne Amundi.

** Dans ce contexte, la Réserve fédérale américaine ne devrait pas relever ses taux directeurs avant début 2017, pour ne pas fragiliser la reprise aux Etats-Unis.

** La baisse des actions européennes post-Brexit, comme les valeurs bancaires, est le résultat d'une crise politique et pas financière, ce qui devrait permettre au marché européen de rebondir à court-terme, nuance toutefois Amundi Asset Management. (Raphaël Bloch, édité par Jean-Michel Bélot)