Kuka discute avec de nouveaux investisseurs potentiels

mercredi 29 juin 2016 16h54
 

FRANCFORT, 29 juin (Reuters) - Kuka est en négociations confidentielles concernant de nouveaux investisseurs potentiels, aux côtés du chinois Midea qui a lancé une offre sur le spécialiste allemand des robots industriels, a annoncé mercredi le président de son directoire, Till Reuter.

Le fabricant chinois d'appareils ménagers, qui détient déjà 13,5% du capital de Kuka, a présenté mi-juin une offre à 115 euros par action pour le rachat d'au moins 30% de son capital, qui valorise la société à 4,5 milliards d'euros, ce qui a provoqué la colère parmi les responsables politiques allemands.

Kuka a annoncé mardi avoir signé un accord d'investissement avec Midea comprenant des engagements de ce dernier sur le maintien du siège social et des sites de production, ainsi que sur l'emploi, sur une période de sept ans et demi.

A la question de savoir comment Kuka compte s'assurer que Midea n'obtiendra pas plus de 49% de son capital, Till Reuter a déclaré à la presse que la seule façon d'y parvenir était d'attirer d'autres actionnaires de poids dans la société.

"Des négociations sont toujours en cours", a-t-il dit en refusant de fournir des précisions en raison de la confidentialité de ces discussions.

Hormis Midea, les principaux actionnaires de Kuka sont le groupe allemand de construction mécanique Voith, qui détient 25,1% du capital, et l'investisseur allemand Friedhelm Loh, dont la participation s'élève à 10% du capital.

Friedhelm Loh n'a pas encore décidé ce qu'il fera de sa participation et Voith prendra sa décision au moment voulu, ont indiqué le directoire et le conseil de surveillance de Kuka. (Irene Preisinger, Juliette Rouillon pour le service français, édité par Bertrand Boucey)