L'UE pas convaincue par les projets de l'Italie pour ses banques

mercredi 29 juin 2016 14h49
 

BRUXELLES, 29 juin (Reuters) - La Commission européenne est prête à aider le secteur bancaire en Italie mais elle n'a pas approuvé le projet du gouvernement de Matteo Renzi de soutenir les banques italiennes face aux turbulences provoquées par le vote de la Grande-Bretagne en faveur d'une sortie de l'Union européenne, a déclaré mercredi un responsable européen à Reuters.

En marge du sommet européen à Bruxelles, Matteo Renzi a discuté de la situation des banques italiennes mardi avec le président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker, et le vice-président Valdis Dombrovskis, qui va prendre la responsabilité des services financiers dans l'UE en juillet en remplacement du Britannique Jonathan Hill.

"La Commission est prête à apporter son aide mais, jusqu'à présent, elle n'a pas été convaincue par ce qu'a proposé l'Italie", a dit un responsable européen à Reuters.

Les banques italiennes ont vu leur valeur boursière chuter lourdement depuis le vote britannique. Lundi, plusieurs sources ont déclaré à Reuters que les autorités italiennes se préparaient à venir en aide au secteur bancaire pour éviter une déstabilisation du système financier de la péninsule.

Les règles européennes n'autorisent un Etat membre à fournir une aide financière à ses banques qu'en cas de situation exceptionnelle.

"Les Italiens peuvent-ils vraiment prouver qu'il y a un risque systémique provoqué par le vote britannique? Je ne sais pas", a dit ce responsable.

"Il y a un impact particulier sur les banques, c'est vrai, mais chacun à travers le monde a été touché, pas seulement l'Italie", a-t-il ajouté. (Francesco Guarascio; Bertrand Boucey pour le service français)