Brexit, l'occasion de remédier à une politique "suicidaire"-SFR

mercredi 29 juin 2016 12h40
 

PARIS, 29 juin (Reuters) - Le Brexit doit servir de révélateur et pousser l'Union européenne à renoncer à sa politique "suicidaire" en matière de concurrence qui pénalise les entreprises européennes, a déclaré mercredi Michel Combes, PDG de l'opérateur télécoms SFR, filiale du groupe Altice.

"Si le Brexit peut servir de révélateur, de prise de conscience à la crise grave que traverse l'Europe, ce pourrait être une bonne chose", a-t-il souligné lors d'une audition à l'Assemblé nationale.

"Nous pensons qu'il est nécessaire de procéder à une refonte complète de la politique de la Concurrence qui est aujourd'hui suicidaire pour les intérêts européens et notamment pour les entreprises que nous sommes", a-t-il observé.

Nommée en 2014, la commissaire à la Concurrence Margrethe Vestager a mis en oeuvre une politique stricte en bloquant notamment une opération de fusion entre deux opérateurs télécoms au Royaume-Uni et en faisant capoter un autre projet de fusion au Danemark, au nom des intérêts des consommateurs.

"Il est essentiel que l'Europe favorise l'émergence de champions européens", a martelé Michel Combes, exhortant les Européens à favoriser l'émergence de géants des télécoms sur le continent, susceptibles de résister à l'hégémonie technologique des Gafas (Google (Alphabet ), Apple, Facebook et Amazon ), tous américains. (Jean-Michel Bélot, édité par Gilles Guillaume)